EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Jan 112019
 

Organization: UN Children’s Fund
Country: Senegal
Closing date: 30 Jan 2019

UNICEF works in some of the world’s toughest places, to reach the world’s most disadvantaged children. To save their lives. To defend their rights. To help them fulfill their potential.

Across 190 countries and territories, we work for every child, everywhere, every day, to build a better world for everyone.

And we never give up.

For every child, a fair chance

Background

Depuis avril 2016, Le bureau régional de l’Unicef soutient la mise en œuvre d’un projet régional d’accélération de la couverture en traitement ARV pédiatrique dans 4 pays en Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) à savoir Côte d’Ivoire, Tchad, Togo, et RCA..[1] Ces pays sont parmi les 8 qui portent 90% du poids des besoins non-couverts en Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) en traitement pédiatrique du VIH.[2] Le présent document décrit termes de référence d’une Evaluation formative (à mi-parcours) de la mise en œuvre de ce projet et fournit la théorie de changement (voir encadrée à la page 17) qui guidera ce processus.

Conçu sur une période de 3 ans et trois mois (du 1 avril 2016 jusqu’au 30 juin 2019), le projet a été financé par le Comité Français de l’UNICEF pour une valeur totale de 2 million de dollars et son objectif général a été de contribuer significativement aux efforts d’accélération de la couverture pédiatrique ARV dans 4 pays de la région (République Centrafricaine, Côte d’Ivoire, Tchad et Togo).

Le projet poursuit deux objectifs spécifiques :

  • Accroitre les capacités nationales pour la planification, la coordination effective de la mise en œuvre, et le suivi et évaluation de plans d’accélération pour la prise en charge du VIH pédiatrique basé sur des évidences locales, les meilleures pratiques et selon les directives internationales;
  • Accroitre les capacités des systèmes de santé et des communautés à l’utilisation effective et continue de services de qualité pour l’identification, le traitement ARV et la rétention dans les structures de soins des enfants et adolescents vivant avec le VIH.
  • Le projet s’inscrit donc dans le nouveau cadre global des 3-free «Start-Free; Stay-Free; Aids-Free» et la super-accélération pour mettre fin au Sida chez l’enfant etl’adolescent d’ici à 2020.

    How can you make a difference?

    Objectives

    Cette évaluation a pour but d’apprécier les résultats de la mise en œuvre à mi-parcours du projet pour fournir aux parties prenantes les informations sur les progrès réalisés, les contraintes et les leçons apprises pour réorienter les actions et interventions pour atteindre les résultats attendus du projet.

    Cette évaluation a deux buts principaux : l’apprentissage et la redevabilité.

  • Quant au but de redevabilité, cette évaluation rendra compte des résultats (soit prévus ou pas prévus) qui ont été atteints par le Programme, auprès du bailleur des fonds (le Comité Français de l’UNICEF) ainsi que des bénéficiaires attendus.

  • Quant au but de l’apprentissage organisationnelle, cette évaluation:
  • Informera les ajustements nécessaires pour les prochaines années,
  • Informera le passage à échelle de la prise en charge pédiatrique (de la section dépistage et traitement ARV chez l’enfant et l’adolescent des nouvelle stratégie nationale VIH et des plans opérationnel d’accélération/ou de rattrapage de la prise en charge ARV «90-90-90»); et
  • Favoriser la génération de connaissances en matière d’approches a haut impact pour l’identification des cas de VIH chez l’enfant et l’adolescent
  • Guidera l’UNICEF à mieux appuyer les gouvernements pour répliquer ce modèle d’intervention dans les autres régions ou pays qui ne sont pas bénéficiaires du présent projet
  • Contribuera à accroitre les évidences et le niveau de connaissances au niveau régional en la matière au bénéfice des autres pays, des programmes nationaux et des partenaires.
  • Contribuera à développer le plaidoyer national, régional et global.

  • Plusieurs utilisateurs de cette évaluation ont été identifiés, chacun d’être eux avec un intérêt spécifique en termes d’utilisation des conclusions de l’évaluation.

    Utilisateurs de l’évaluation

    Utilisation de l’évaluation (comment les conclusions et recommandations seront utilisées)

    UNICEF (siège, bureau régionaux et pays)

    – Informer le plaidoyer national, régional et global,

    Bailleurs/ donateur

    – Rendre compte des résultats à mi-parcours du projet

    au Comité Français de l’UNICEF

    – Justifier les ajustement nécessaires

    Gouvernements

    – Informer des résultats, des défis et des leçons apprises

    – Informer le développement (de la section dépistage et

    traitement ARV chez l’enfant et l’adolescent des

    nouvelle stratégie nationale VIH et des plans

    opérationnel d’accélération/ou de rattrapage de la

    prise en charge ARV «90-90-90»)

    Les partenaires de mis en œuvre

    – Réviser les approches de mise en œuvre pour accroitre

    l’impact du projet.

    – Documenter les approches efficaces

    – Recalibrer les allocations budgétaires du projet.

    Bénéficiaires des services

    – Redéfinir les modalités efficaces d’engagement avec

    les familles d’enfants vivant avec le VIH qui sont

    bénéficiaires du projet.

    – Identifier les approches efficaces pour le dépistage

    familial du VIH selon les cas index (femme enceinte,

    partenaire masculin, enfant dans la fratrie).

    Scope of work

    Portée thématique: L’évaluation va se focaliser sur l’accès et l’adhérence au traitement ARV pédiatrique chez les enfants et adolescents vivant avec le VIH dans quatre pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (République Centrafricaine, Tchad, Togo et Cote d’Ivoire) et plus spécifiquement dans les zones d’intervention prévues dans le projet

    Portée géographique: La revue documentaire pourra couvrir toutes les interventions mises en œuvre dans le cadre du Programme de prise en charge du VIH pédiatrique. Toutefois, la collecte des données sera prévue dans des zones d’interventions et le choix du nombre d’échantillons se fera par des critères raisonnés en étroite collaboration avec les bureaux pays de l’UNICEF. Un certain nombre de districts prioritaires ont été identifié pour ce projet

    Portée chronologique L’évaluation couvrira toutes les activités mises en œuvre entre Avril 2016 et Mars 2018

    Deliverables and Schedules

    Le/a consultant/e sera engagé/e pour une période de 33 jours ouvrables et aura le rôle de Chef d’Equipe à planifier entre décembre 2018 et janvier 2019. Le consultant sera responsable de la collecte des données dans trois sur les quatre pays qui feront l‘objet de cette évaluation. Le Bureaux régional de l’UNICEF et les bureaux des pays des quatre pays bénéficiaires (Côte d’Ivoire, Tchad, Togo et République Centrafricaine) fourniront l’appui administratif et logistique nécessaire pour que le/a consultant/e puisse entreprendre les activités. Le/la consultant/e sera sous la supervision technique de Conseiller Régional en matière du VIH/SIDA conjointement avec le Conseiller Régional pourl’Evaluation du Bureau de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

    Le/la consultant/e doit fournir les produits suivants par voie électronique (les détails et la durée seront décidés lors de la réunion de lancement) :

  • Note de cadrage («Inception report» en anglais) qui décrira les méthodologies proposées, la collecte de données et les plans de rapport avec des outils de collecte de données préliminaires tels que des guides d’entretien (y compris la liste des interviewés potentiels / informateurs clés au niveau mondial, régional et national), un calendrier avec des dates pour les livrables, et les dispositions de voyage sur le terrain pour l’évaluation ;
  • Présentation PPT de 15 diapos au maximum avec les messages clés sur les conclusions préliminaires suite au retour du terrain;
  • Rapport préliminaire, identifiant les principales constatations, conclusions, recommandations et leçons tirées du projet FSP dans trois pays pour les trois partenaires de mise en œuvre;
  • Présentation PPT des principales conclusions à l’intention des partenaires nationaux, des partenaires de mise en œuvre et du donateur;
  • Rapport final intégrant les résultats des consultations nationales et régionales (à réaliser par les partenaires de mise en œuvre), contenant un résumé de XXX pages au maximum et un corps principal couvrant le contexte de l’intervention évaluée, une description des méthodes d’évaluation appliquées et leurs limites, les résultats, les conclusions, les recommandations et les enseignements tirés (sur les progrès, les performances, les synergies avec d’autres activités connexes et l’impact global de la riposte).
  • Appendices et/ou annexes pertinents, y compris une liste des personnes interrogées, et tout autre produit pertinent de gestion des connaissances.

    Reporting Requirements

  • Le gestionnaire de l’évaluation: Le Conseiller Régional pour l’Evaluation du Bureau Régional sera le gestionnaire global de l’évaluation. Ceci contribuera à la préservation de l’indépendance de l’évaluation. Le gestionnaire doit s’assurer du respect des normes et standards de l’UNICEF ainsi que du respect des normes de qualité[3]. Il sera le point focal de l’équipe d’évaluation et sera responsable de la validation des documents. Il veillera également à ce que le comité de pilotage de l’évaluation soit informé de l’état d’avancement de l’évaluation.

    To qualify as an advocate for every child you will have…

  • Avoir un diplôme supérieur en Santé publique, en Médecine, en Sciences sociales ou dans une discipline connexe;
  • Avoir au moins 12 ans d’expérience en élaboration de programme, en planification, en suivi et évaluation dans le domaine du VIH/SIDA y compris le VIH pédiatrique, et en matière de santé maternelle, néonatale et infantile;
  • Avoir des compétences en matière de méthodologie de recherche and d’analyse statistique
  • Avoir une bonne compréhension de la situation actuelle de la riposte nationale à l’épidémie du VIH, particulièrement dans les domaines de l’élimination de la transmission mère-enfant du VIH et de la prise en charge du VIH pédiatrique;
  • Expérience de travail avec un large éventail de parties prenantes (OSC, gouvernement, agences de développement international…) par le biais d’une approche consultative ;
  • Familiarité avec le contexte de l’Afrique de l’Ouest et du Centre Capacité avérée de livrer efficacement et dans les délais et la volonté d’obtenir des résultats ;
  • Aptitude avérée à travailler de façon autonome avec des conseils et une supervision au besoin;
  • D’excellents compétences rédactionnelles en français est obligatoire.
  • Il faudrait aussi que le consultant(e)s prévoie le recrutement d’interprètes locales/locaux qui puissent l’’aider lors de la collecte des données sur le terrain. Alors que le bureau d’UNICEF pourra assister dans le recrutement des interprètes, les consultant(e)s devront indiquer dans la proposition technique les stratégies qu’ils/elles ont adoptées dans le passé, en termes de recrutement (ex. dans les départements de sociologie, santé, des universités locales (s’il y en a) ainsi que de formation de et collaboration avec lesdites interprètes.

    For every Child, health

    UNICEF’s core values of Commitment, Diversity and Integrity and core competencies in Communication, Working with People and Drive for Results.

    The technical competencies required for this post are….

    View our competency framework at

    http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages all candidates, irrespective of gender, nationality, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of the organization.

    “UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks, and will be expected to adhere to these standards and principles.”

    Remarks:

    Mobility is a condition of international professional employment with UNICEF and an underlying premise of the international civil service.Only shortlisted candidates will be contacted and advance to the next stage of the selection process.

    TORTOR VIH_SIDA_ Chef d’Equipe International – Copy.pdf

    How to apply:

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=519129

    cliquez ici pour les détails et appliquer

    OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

    ENTRETIEN D'EMBAUCHE
    Questions Typiques
    Tell Me About A Time When Old Solutions Didn't Work The interviewer is trying to identify how knowledgeable you are in today'??s work place and what new creative ideas you have to solving problems. You may want to explore new technology or methods within your industry to be prepared for. Twitter-phobes, get tweeting. Stat.
    Questions à poser
    What constitutes success at this position and this firm or nonprofit? This question shows your interest in being successful there, and the answer will show you both how to get ahead and whether it is a good fit for you.